Blog

C'est sur une place, non loin de l'ourcq

12092007029.jpg

J’ai rencontré deux dames, dont l’une était accompagnéé de ses deux enfants. Ils marchaient sur le chemin de leurs maisons, dans le quartier du Vert Galant…

La rencontre fut chaleureuse, ils viendront peut-être à la Véillée, de manière générale, les gens que j’ai rencontrés, semblent emballés par la démarche, et amusés à l’idée de voir le spectacle.

Deux pêcheurs

12092007025.jpg

Canal de l’ourq, deux pêcheurs attendent le poisson, la patience est leur arme, ça mord pas beaucoup par ici.

Le Canal de l’ourcq traverse toute la Seine-Saint-Denis, de Tremblay à Pantin. Il rejoint Paris, pour se métamorphoser en Saint-Martin, et finir à Bastille dans un port de plaisance, une écluse fait office de porte, derrière, la Seine, puis la mer. 

Maintenant

Il est une heure neuf, déjà. Flora et Didier sont dans le théâtre, ils rencontrent une danseuse, prof de sport, elle organise des stages. Nos danseuses, Mathilde, Camille et Dorothée sont arrivées ce matin. Hassan aussi est venu, il fait de la danse corporelle, son corp est une percussion, c’est un être de l’onomatopé…clap, plam, puc, telouc, poum…

Derrière le théâtre, accès livraison, un parking, ils travaillent les chorégraphies, les adages possibles.

Didier vient de repasser, il est venu chercher des citations de S. Beckett, la danseuse rencontrée est partante pour quelques répliques.

Martine, Guy et moi sommes à la base,une loge derrière la scène, près de l’accès livraison. Chaque Véillée a son Q.G, là, c’est le théâtre Aragon, centre ville.

On va manger

Passerelle

12092007005.jpg

Jérémie de la compagnie filme la gare, ses trains, ses voies, ses usagers. Tout est en mouvement ou en transit, FLUX.  

Attente, impatience : Quelques personnes sont assises sur les bancs du quai.

Retard, courrir : D’autres chargent en direction du train qui s’apprête à partir. .

gare RER B

12092007003.jpg

La porte sur Paris. Direct gare du Nord, 20 minutes d’après ce que l’on m’a dit.

L’écrivain François Maspéro a écrit un « récit de voyage » sur la ligne du RER B, Les Passagers du Roissy-Express, fait de rencontres inattendues et de paysages inconnus aux portes de Paris. Il s’arrête dans les gares, entre dans les villes de la banlieue parisienne, de Roissy à Saint-Rémi les Chevreuse, de la banlieue nord à la banlieue sud. Je ne sais pas s’il parle de Tremblay, du Vert Galant, ceux qui ont lu ce livre peuvent peut-être nous laisser un commentaire.