Blog

gare RER B

12092007003.jpg

La porte sur Paris. Direct gare du Nord, 20 minutes d’après ce que l’on m’a dit.

L’écrivain François Maspéro a écrit un « récit de voyage » sur la ligne du RER B, Les Passagers du Roissy-Express, fait de rencontres inattendues et de paysages inconnus aux portes de Paris. Il s’arrête dans les gares, entre dans les villes de la banlieue parisienne, de Roissy à Saint-Rémi les Chevreuse, de la banlieue nord à la banlieue sud. Je ne sais pas s’il parle de Tremblay, du Vert Galant, ceux qui ont lu ce livre peuvent peut-être nous laisser un commentaire. 

Une ville équipée

11092007014.jpgAbdulay 14 ans, 

« Ce qu’il y a de bien à Tremblay se sont les activités »         

L’été, il y a le cinéma en plein air dans le parc urbain, c’est l’occasion pour lui de sortir avec les copains. Ce qu’il aime, c’est l’ambiance, il y a du monde, toute sorte de gens.

Instantanément

La Veillée est faite de moments, c’est une succesion de moments.                                  Nous arpentons l’espace, nous prennons rendez-vous, nous nous immergeons dans Tremblay. Tout est prétexte à la rencontre. On interpelle les passants. Nous avons le plaisir permanent d’inviter et d’être invités, à s’arrêter, à se rencontrer, à s’asseoir, à vivre Tremblay.                                     

Mardi 11 septembre

Moment avec Françoise Mastrangeli, 11H15 

Moment avec Gilles, 14h15

Moment avec Catherine, 15h12

Moment avec Jennifer, 16h24

Moment avec Marie, 18h06

Moment avec Marie-Ange, Agnès et Mélanie, 20h05

Moments

   

Tremblement

La Veillée a commencé lundi 10 septembre, première rencontre avec la ville, et installation dans le théâtre Aragon. Le centre ville, sera aussi pendant 12 jours, le centre de nos préoccupations. Le centre ville est le coeur de la ville, le centre n’existe pas sans la ville, et la ville sans son centre,  c’est le lieu de la rencontre, le lieu du flux, le lieu de tous les Tremblaysiens.