au nord c’était les corons

Cet après midi nous avons RV avec « l’atelier vocal ». On se retrouve au Cube. Il y a Brenda, Jean Marc, Michèle, Patricia, Edith, Katia, Robert, Geneviève.  Chanter « ça fait du bien » et ça permet de « laisser les soucis à la porte ». Le synthé est branché, chacun a son classeur de chant posé sur ses genoux. Petit échauffement de la voix pour commencer, Katia lance « do sol mi do sol do mi » et c’est parti. Le premier chant de leur répertoire est une chanson de marin « puisqu’il fait bon  vent ». Robert chantonne le début des paroles « pour la remettre dans l’oreille », « c’est mieux que dans le nez! » lui répond en souriant Jean Marc, qui chante ici à Croisilles mais aussi dans d’autres chorales. Ils chantent ensuite « Santiano », « Les corons » le titre mythique de Pierre Bachelet, repris à plein poumons par les supporters enflammés du stade Bollaert. Ils entonnent ensemble « Bella Ciao », tous ces couplets en italien ne sont pas faciles à maîtriser mais c’est le plaisir de chanter qui prime ici « on ne chante pas pour faire des concerts ». Zelda et Dorothée se joignent au groupe pour « la balade des gens heureux », mais « c’est nous les gens heureux, hein? » concluent-ils. On partage le café et le thé ensemble, quelques petits gâteaux. Ils se prêtent volontiers au jeux des portaits chinois et des citations. Katia nous gratifie d’un superbe clin d’oeil face caméra. Cette séquence sera dans le portrait de Croisilles, projeté à la salle des fêtes dimanche. Zelda a enregistré les chansons et on réfléchit à la manière de valoriser dans le film-spectacle ce matériau sonore.

3 réflexions au sujet de « au nord c’était les corons »

Répondre à Geneviève Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.