le bateau ivre

Peu à peu, la prochaine saison se précise. Ça demande mille rendez vous tous les jours, mais ça n’est pas pour rien. On va de l’avant, on rumine, on réfléchit, on écrit ; on est tantôt chameau, lion, petit enfant, vache et poisson volant. On remonte les cours d’eau pour revenir à la source, la base 11/19. Et on s’élance de nouveau vers des paysages lointains. En rouge et noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.