Retour vers le futur…

Vous attendez tou-t-e-s la suite des péripéties de Lucien à L’île de la Réunion mais ce dernier est dans le train pour rejoindre les Hauts-de-France. Il écrira la suite dans un décor plus froid et plus gris, un peu de patience…

Concernant le reste de la compagnie, elle oeuvre en ce mois de décembre au pied des terrils. L’heure est au travail de bureau et de réflexion: sur la saison prochaine et la création des projets participatifs, sur la prochaine création NO BORDER, sur la diffusion des spectacles et sur la rédaction des dossiers de demande de subvention.

Des fois, on se dit que tout cela est compliqué, mais on reçoit des messages qui nous boostent à nouveau. Ce matin, un jeune du projet Nickel de la saison passée dit:

 » Vous au moins, avec ce projet, vous m’avez fait croire à nouveau dans l’humain. Les artistes, les gens, tout ça… oui, c’est ça…l’humain. Parce que tu sais, des fois c’est dur… Bon, votre rôle c’était de nous aider à être adaptés cette société. ça j’ai bien compris. Mais quand même elle est dure cette société. Alors c’était chouette de croire à nouveau, de voir qu’il y a de l’humain quelque part, pas que des chiffres. « 
Bon, alors, nous qui réfléchissons en ce moment beaucoup aux traces de nos résidences in-situ avec et pour les gens, on se dit que ça vaut évidemment le coup.

2 thoughts on “Retour vers le futur…”

  1. En parlant de trace, aujourd’hui, j’ai vu Serge et dans ma voiture, on a parlé de vous.
    On s’est dit que vous nous manquez. On allait à Morsang sur Orge et on s’est dit que là-bas avait eu lieu la 2 ° restitution du Portrait de BD.
    Quand je passe à la Croix de Vernailles ( et pas de Cornouailles, Marie… hi hi ), je pense aux dames turques qui buvaient un café en bas de leur immeuble et au Monsieur nigérian qui avait des pigeons sur son balcon et à sa femme qui récurait la cuisine et on était en chaussettes sur son tapis moelleux et coloré.
    Oui, des traces.
    Des jolies traces.
    Des traces indélébiles.
    De cela, je vous remercie encore
    sylvie

    1. Embrasse bien Serge et tous les autres de notre part. On t’embrasse aussi et vous nous avez laissez également des traces, bien évidemment. A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *