Anamnésis II

Un petit tour à Lille et puis s’en vont. Le 11 novembre à Lille, du côté de Loos lez Lille. Quelques heures, c’est court quand on y a vécu des années. Je ne me rappelle plus être allé au si célèbre marché de Wazemmes, qui a lieu, principalement, le dimanche matin. On y allait pour faire des courses et surtout pour acheter un poulet cuit qu’on partageait à la terrasse d’un bistrot avec des amis. En buvant de la bière et des apéritifs de toutes sortes. On quittait le marché quand les commerçants avaient disparu et que les employés de la ville nettoyaient la place. On rentrait à la maison pour le repas du soir ou pas de repas du soir du tout, selon l’état dans lequel on était. Au fur et à mesure des années, on changeait de terrasses en fonction de l’évolution de la place et des cafés. Patrick Sourdeval, un artiste lillois bien connu, qui a travaillé au Ballatum Théâtre (on s’aimait trop pour se voir tous les jours, Quoi ? L’éternité et Chez Panique ) ne manquait jamais de faire un happening  devant l’église, à la sortie de la messe, vers 11h00, bien souvent habillé en curé. Le Prato a tenu la place plusieurs dizaines d’années. C’était le rendez vous des artistes undergrund et amateurs de poulet cuit. Ceux qui savaient jouer  de la musique ramenaient leur instrument. C’est la grande époque de la bande à Polo et les débuts de Nono.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *