anamnésis

On a bien avancé. Rien à dire. Pour les saisons à venir. Toutes nos actions artistiques et culturelles se préparent une saison ou deux à l’avance. Quand il faut trouver du soutien financier et artistique, c’est vraiment le minimum. C’est le cas cette année comme les autres. Sauf que cette année quelques interventions sont tombées à l’eau et qu’il va nous falloir improviser. On ne manque pas de ressources, on va retourner sur le terrain, comme au bon temps des Veillées permanentes. On avait fait un travail avec la compagnie de Nathalie Cornille, au cours d’un hiver très froid. On était allé voir les gens dans les cités et on avait crée des danses. Il avait fait si froid que peu de gens avait pu faire le déplacement jusqu’à la Fabrique, à cause du verglas.
Hormis Mme et M. Cerjak qui furent parmi les plus fidèles de nos fidèles depuis notre installation au 11/19. Longtemps M.Cerjak avait été président du club des aînés de la salle Louis Albert. Cet endroit était à l’époque pour nous un deuxième repère sur la cité des Provinces, après la Fabrique. M.Cerjak avait été mineur de fond et il est décédé de la silicose. Il a connu le catastrophe minière de Liévin qui a fait 42 morts en 1973 au puits de St Amé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *