Eperlecques (on remonte)

Nos camarades en ont terminé avec Avignon. Ils ont joué la dernière, hier après midi à 14:25. Après un mois pareil, ils et elles doivent être épuisé.e.s. Ils.elles ont tout donné. Aujourd’hui, retour à la maison. Hier soir ils.elles ont célébré fort tard ce mois de travail acharné et de succès. Un peu de repos sera plus que bienvenu. Tout est différent dans le nord. Il vente, il pleut et il fait frais. Et ça n’a rien à voir avec le festival d’Avignon. C’est beaucoup plus calme. Quelques jours pour atterrir et on part en vacances (bien méritées).

Cette nuit, François a démonté tout le matériel technique  qu’il a chargé dans le camion de la région, qui remonte, à Lille, tous les décors des compagnies des Hauts de France, présentes cette année au festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *