les cloches ont ramené le chocolat dans la nuit sur le terrain de football

On est sur le point de quitter le Pas de Calais, pour se rendre à Villeneuve les Avignon, pour travailler sur No Border, avec N. Prugnard. Pour quelques jours, avant d’enchaîner avec la Fabbrika au Channel de Calais et d’aller voter dimanche, pour Philippe Poutou, et puis de filer à Etampes, à l’H.P. On a passé une bonne partie de la journée à courir, à travers champs et à travailler sur la construction du spectacle, on y vient à pied, qu’on va présenter à Calais au mois de mai.
Mes camarades de la compagnie sont allés voir le spectacle joué par les ouvrières de Samsonite, sur l’histoire des salarié-e-s, depuis la fermeture scandaleuse de cette usine. Succès total. Les spectateurs ont fait une ovation debout à l’équipe du spectacle.
Demain à l’heure qu’il est, on aura pris nos quartiers à Villeneuve les Avignon à l’hôtel de l’ Atelier. Il n’y avait plus de place à la Chartreuse, à moins de dormir sur un lit superposé dans une cellule de groupe. Bon, on nous a dit, soit le lit superposé, soit l’hôtel. Ne pas oublier de réserver un taxi avant de partir, demain matin car le dimanche de Pâques, personne ne peut venir nous prendre à la gare TGV. Peut-être qu’on fera le chemin à pied. Nunc est pede liberar pulsanda tellus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *