Hasard ou Providence ?

Quand Stella Bommel est arrivée à Liévin au Ballatum-Théâtre, elle a remplacé Fabienne Caillerez qui était restée une bonne année au Ballatum. Elle avait pris la suite de Patricia Michel, qui est aujourd’hui administratrice au théâtre national de La Colline, à Paris, dirigé depuis quelques mois par Mouajdi Mouawad, que j’avais rencontré à Montréal, il y a fort longtemps, quand il dirigeait le théâtre de Quatre Sous. C’était précisément en 2002, en juillet ou en Août. On s’était assis sur banc, dans un parc du centre ville, à Montréal. Je me souviens, il bruinait et il faisait très chaud. J’étais allé à Montéal pour voir des acteurs des Sublimes et écrire. On m’avait trouvé un appartement, plein centre, pas loin du fleuve, le St Laurent. Stella est restée très longtemps dans la compagnie. Nous avons ensemble traversé les turbulences et la dépression, décompensation de tous les dangers du Centre dramatique national de Caen, suivies de ma démission et refondé Hvdz. Stella B. a quitté Hvdz en mai 2005, pour prendre du bon temps. Elle venait d’avoir d’avoir 50 ans et elle a décidé qu’il fallait qu’elle profite de la vie. Cela signifiait quitter le stress, les angoisses et la fatigue de la compagnie. Elle a été remplacée par Olivier Fauquemberges, qui est resté sept ans, avant de rejoindre Christophe Piret, le 232U à Aulnoyes -Aimeries et dernièrement la scène nationale du Manège à Reims, en tant que administrateur. C’est aujourd’hui Gilbert Pouille qui préside aux destinées financières de la compagnie. Gilbert P. a été formé par Stella B. à Filages, centre lillois de formation d’administrateurs de compagnies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.